BiObernai, sept ans déjà

12 octobre 2012

Initiatives

– Isabelle Moulin –

Cette année encore, une équipe de bénévoles s’est rendue à Obernai, en Alsace, pour y tenir le stand de restauration rapide « L’assiette des producteurs », au salon annuel d’agriculture biologique, BiObernai. Je vais vous raconter cette belle aventure qui dure depuis sept ans maintenant.
En 2006, Maurice Meyer, l’organisateur du salon cherchait une association qui accepterait de tenir le stand de restauration rapide. Il souhaitait qu’il soit tenu par des bénévoles et tous les bénéfices devraient être reversés à une fondation humanitaire. Les repas seraient préparés à partir de produits biologiques des producteurs présents sur le salon, pour les mettre en valeur.
Maurice Meyer était un ami et quand il m’a parlé de cette opportunité, deux mois avant l’ouverture du salon, j’ai senti qu’il y avait là une belle occasion à saisir ; j’ai tout de suite pensé à la Fondation Prem Rawat (TPRF), qui œuvre, entre autres, pour nourrir les plus démunis et leur apporter de l’eau potable. En Alsace nous n’étions que deux ou trois bénévoles, mais je savais que je n’aurais pas de mal à en trouver. Après quelques coups de fils, j’avais réuni une équipe de gens enthousiastes et prêts à se déplacer.
Pour la première édition, nous avons pu bénéficier de l’expérience des personnes ayant tenu le stand avant nous. Malgré tout, c’était un véritable challenge pour les non professionnels que nous étions : concevoir les menus, passer les commandes, prévoir la logistique…
Dès la première année, nous avons dégagé un bénéfice de 3 000 euros et l’année suivante 6 000 euros. Au fil des années, en fonction de la météo ou d’autres facteurs que nous ne maîtrisons pas toujours, nous avons pu rassembler à chaque fois un don minimum de 3 000 euros pour TPRF.
Ce que j’apprécie par dessus tout à Biobernai, c’est le travail d’équipe : simple, sans hiérarchie, chacun trouvant naturellement sa place là où il est le plus efficace. Un peu comme dans une équipe de foot : nous sommes tous là pour gagner et l’engagement de chacun est sans retenue.
Offrir un service aux personnes est aussi très agréable : leur proposer une nourriture de qualité, préparée « avec amour », en sachant que l’argent qu’ils nous donnent en échange permettra des actions concrètes en faveur des plus démunis.
Les gens sont souvent étonnés et touchés de voir une équipe de bénévoles travailler ainsi, et nous leur disons :
« En venant manger ici, vous contribuez directement à un programme humanitaire de la Fondation Prem Rawat. » C’est du concret et ça les interpelle !
En 2011, Maurice Meyer nous a demandé d’ajouter un stand pour présenter la fondation. Trois cents personnes l’ont visité, ont lu les panneaux et posé des questions.
Cette année, les aléas du placement sur le salon ont fait que nous avons eu moins de visites, autant pour la restauration que pour l’information sur TPRF. Néanmoins, nous avions agrandi notre stand pour faire la promotion de la Journée internationale de la paix, avec une partenaire plasticienne venue animer un atelier pour enfants : deux classes d’Obernai sont venues fabriquer des colombes de la paix, à l’intérieur desquelles ils inscrivaient une phrase, un vœu pour la paix. D’autres enfants présents sur le salon sont venus se joindre à eux pendant que leurs parents visitaient le stand de TPRF. Nanou, notre partenaire, avait construit un portique géant sur lequel les enfants pouvaient accrocher leurs oiseaux. Le résultat était très réussi.
En 2011, je me souviens encore de Rose, une béninoise, arrivée seule de Brive en train : elle a posé sa valise et s’est mise tout de suite à l’épluchage des légumes. Elle était simplement heureuse de pouvoir participer (une pratique répandue en Afrique). J’étais impressionnée. Et cette année encore une ivoirienne vivant en France, a saisi cette opportunité de pouvoir rendre service. Elle était pleine de gratitude et n’arrêtait pas de nous remercier sans arrêt. C’était si touchant !
Je pourrais citer des tas d’exemples de personnes qui sont « passées » par BiObernai et en ont gardé un souvenir inoubliable : en sept ans, près de soixante personnes ont participé régulièrement ou occasionnellement à cette belle aventure humaine.
En 2013, le thème du salon sera l’économie sociale et solidaire. A cette occasion, nous espérons pouvoir organiser une conférence pour présenter la Fondation Prem Rawat.

Ci-dessous, le témoignage d’un des « piliers » de BiObernai, Richard Delias :
« Pour ma compagne Danièle et moi, tout commence par un coup de fil d’Isabelle. Elle nous parle de tenir un stand pour une cause humanitaire. Elle connait l’expérience de Danièle en matière de cuisine et la mienne, dans les années 70, avec le restaurant “Clair de la lune”. « Si vous êtes partant, on y va ! » me dit-elle.
Après avoir échangé des dizaines de coups de fil, nous avions imaginé les assiettes, les sandwichs, les différentes sauces d’accompagnement et listé le matériel nécessaire.
Et le jour J, nous nous retrouvions avec Jean-Marc Boucherie sur le parking du salon avec le projet « d’inventer » une cuisine et un comptoir sur place. Ce fut magique : au fur et à mesure, les idées des uns et des autres nous ont permis de créer le stand.
Les bonnes années et les moins bonnes – souvent à cause de la météo – se sont succédé, mais l’harmonie des relations et la complémentarité des personnes ont toujours été au rendez-vous. L’accueil chaleureux à la maison des Moulin a permis de créer un esprit de groupe jamais démenti.
J’en profite pour remercier TPRF de l’opportunité qu’elle nous offre de servir ensemble, et la générosité de chacun des participants durant ses sept éditions si enrichissantes. »

, , ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

4 Commentaires le “BiObernai, sept ans déjà”

  1. Patricia Franck dit :

    Magnifique exemple de collaboration efficiente et concrète. Merci pour ce bel exemple ☺

    Réponse

  2. claudia dit :

    J’adore cet article, ayant participé depuis 2 ans à Obernai j’ai un seul petit « regret », (disons comme ça) de ne pas l’avoir fété plutôt. Cette année, plusiieurs bénévoles sont partis en Australie et heureusement que j’ai pu aller à Obernai. C’est drôle car malgré la fatigue on se sent si bien.C’est vraiment magique!!! Et puis un travail d’équipe sans chef, sans réunion et qui marche.
    Merci vraiment, surtout à notre « famille d’accueil » (Isabelle et Philippe) qui a un grand coeur.
    Claudia

    Réponse

  3. Briolet Jeanlouis dit :

    Salade, merguez, sandwich…Biobernai, une expérience à faire une fois dans sa vie !!

    Réponse

Rétroliens/Pings

  1. Voluntários apoiam a TPRF na França « Iniciativas de Paz - 19 octobre 2012

    […] Clique aqui para ler o texto original em francês, publicado no blog Autour du Message de Prem Rawat. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :