Votre vie telle que vous ne l’aviez jamais vue

26 avril 2021

Prem Rawat

Apprendre-a-s-ecouter_couv-b(reduc)– Pierre Boquié –

Mes parents, entre autres activités principalement consacrées à la littérature de jeunesse, ont animé pendant une vingtaine d’années une émission sur France Culture intitulée Le livre ouverture sur la vie. Inutile de vous dire, qu’enfant, je dévorais les livres. Ils étaient, ce que je croyais à l’époque, un moyen extraordinaire de découvrir le monde. En cela, un de mes auteurs favoris, Jules Verne – dont j’ai dû lire près de soixante romans – fut un excellent modèle puisqu’ayant fait voyager ses héros sous toutes les latitudes, ne s’aventura lui-même qu’à deux ou trois reprises hors de France et seulement en Europe. 

Lorsque j’ai grandi et suis sorti de la bulle protectrice de l’enfance, j’ai vite compris que la vie ne s’apprend pas seulement dans les livres.

Et pourtant, au moment de vous parler du nouveau livre de Prem Rawat, Apprendre à s’écouter, c’est cette idée du Livre ouverture sur la vie qui me revient, non pas pour parler de la littérature en général, mais de celui-ci en particulier. N’est-ce pas une idée séduisante que celle d’une lecture qui vous ouvrirait à la vie, à ce qu’elle a de merveilleux, d’exceptionnel, d’irremplaçable ?

Il y a de nombreuses entrées possibles au livre-témoignage-conseil-encouragement de Prem Rawat : la connaissance de soi, bien sûr, mais aussi la mise en valeur de nos incroyables ressources intérieures, une réflexion sur le sens même de la vie humaine, le rappel de ses lois fondamentales, une méditation sur le tryptique naissance-vie-mort, l’importance méconnue de notre souffle, etc. Ce livre foisonne de pistes empruntées qui bifurquent vers d’autres pistes, puis d’autres encore. On pourrait craindre de s’y perdre comme dans une sorte de labyrinthe géant qui épouserait et même dépasserait les limites même de notre propre existence. Mais là, nulle impasse qui nous contraint au demi-tour, nul chemin tortueux dont on ne voit pas le bout, mais au contraire une direction clairement indiquée constamment : le Nord est par là, tu es ici sur la carte, choisis toi-même l’itinéraire.

Tentant de me situer à la hauteur du contenu de ce livre pour en parler de manière pertinente, je me rends bien compte combien l’exercice est difficile, car sa force ne réside pas uniquement dans ce qu’il raconte mais aussi et surtout par le souffle, la passion, l’enthousiasme, l’incroyable optimisme qui l’anime, qui s’en dégage, contre vents et marées. Et des tempêtes, des tsunamis, Prem en a traversé quelques-uns dans sa vie, comme tout le monde. Ses conseils sont précieux car tirés directement de l’expérience vécue.

Explorer les douze chapitres foisonnants de Apprendre à s’écouter, me fait soudain réaliser que cette paix, ce bonheur, cette plénitude sont en réalité à ma portée. Comme ce Monarque, à la page 225 du livre, qui passe en quelques minutes de l’enfer au paradis, lorsqu’un doux et puissant sentiment de reconnaissance l’envahit et que le Sage lui fait comprendre : « Ne cherche pas plus loin, c’est ça le bonheur suprême. »

En savoir plus sur les livres de Prem Rawat

, ,

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :