Montégut-Arros sous le signe de la paix

28 septembre 2012

Initiatives

– Pierre Boquié –

Organiser une journée entière dédiée à la paix est déjà en soit une belle initiative. Si en plus les conditions sont réunies pour que les participants en repartent avec le sentiment d’avoir vécu un moment unique de paix et de fraternité, le but est joliment atteint.
En tant que modeste chroniqueur pour ce blog, je me suis rendu à Montégut-Arros dans le Gers à la « Fête de la paix, du bien-être et de la solidarité », avec l’intention d’en ramener un reportage. Le programme me paraissait particulièrement attractif, avec de nombreux ateliers, spectacles, animations et la participation attendue de Marc Vella, le pianiste nomade.
Le témoignage de Claude, initiateur de ce projet, m’avait aussi motivé pour parcourir les 450 km pour m’y rendre : j’y sentais la passion et la magie des rencontres qui font que d’une idée généreuse de départ – mais sans grand moyen – toute une chaîne de solidarité peut se mettre en place pour garantir le succès d’une opération. J’avais vraiment envie d’en voir le résultat.
Les choses ne se sont pas passées tout à fait comme je l’avais prévu et c’est tant mieux. Une fois sur place, j’ai rapidement abandonné mes ambitions de journaliste amateur pour simplement prendre plaisir à participer à cette célébration. Dès les premiers contacts, j’ai senti qu’il se passait quelque chose de très plaisant en ce lieu et que, si je voulais en rapporter quelque chose de valeur, je ne pouvais me cantonner dans l’attitude de l’observateur.
Les équipes de bénévoles s’activaient déjà autour des stands, du décagone et du restaurant, dans une atmosphère joyeuse, détendue et concentrée. J’ai erré un moment sur le site à la recherche de je ne savais trop quoi, pour finalement atterrir au bord d’une rivière où venait de débuter, sur l’herbe, une séance d’initiation au Qi Gong. J’ai retiré mes chaussures et me suis joint au groupe. Peu à peu, j’ai senti fondre en moi les miasmes d’une nuit passée dans une chambre d’hôtel. Notre instructrice nous encourageait à prendre conscience de notre corps et des énergies qui y circulent, dans une relation de bienveillance envers soi-même et d’écoute de son être intérieur. J’en sortis apaisé et disponible pour m’immerger dans l’ambiance harmonieuse qui prenait progressivement possession des lieux. Je verrai plus tard pour le reportage. J’avais envie d’être de la fête.
Et la journée a passé ainsi. D’atelier en spectacle, d’un lieu vers un autre, j’ai chanté, dansé, écouté, ri, échangé quelques bribes de conversation et beaucoup de sourires complices. Il se passait toujours quelque chose quelque part et parfois j’avais un moment d’hésitation : assister à l’atelier sur la communication non violente ou attendre « la surprise » ? Tant pis pour la surprise, je m’étais inscrit à l’atelier… De toutes les façons, je ne pouvais pas être partout à la fois. Autant profiter pleinement des opportunités qui m’étaient offertes. Pas question de ressentir la frustration de « louper quelque chose ». J’étais d’abord là pour vivre un moment de célébration en compagnie de personne ayant compris, comme moi, que la paix commence par soi-même.
En quelques heures et pour un moment éphémère, une communauté humaine était née en ce lieu, centrée sur des valeurs de partage, de respect et de générosité. Une occasion pour chacun de grandir un peu plus au contact d’autres expériences de vie ou de passions.
Un moment fort fut, pour moi, le documentaire sur l’Engagement pour la paix signé à Bruxelles. Le décalage entre le décor champêtre qui nous entourait et celui du parlement européen m’a d’abord frappé. Et pourtant le message véhiculé dans ce court-métrage cadrait parfaitement avec la démarche entreprise dans ce petit village du Gers. Il lui donnait même, d’une certaine manière, sa légitimité. Peu importe le lieu, les distances, le décorum, les valeurs fondamentales de l’être humain restent universelles.
Lorsque Marc Vella souligna, en préambule de sa prestation, la qualité de l’organisation qui avait permis de faire de ce lieu, durant une journée entière, un havre de paix, il ne pouvait que recueillir l’assentiment général. Le secret de cette réussite ? Peut-être la confiance dans les potentialités humaines qu’il suffit d’encourager pour que, tout simplement, elles fleurissent.
Le lendemain matin, en réglant ma note, j’échangeais quelques mots avec la tenancière de l’hôtel. Elle n’était pas au courant pour la « Fête de la paix, du bien-être et de la solidarité » et ne connaissait pas non plus le village voisin de Montégut-Arros. Mais lorsque, dans une envie spontanée d’avoir un échange avec elle, j’évoquais « Jazz in Marciac », pour lequel j’avais juste fait la relation en arrivant en ville, alors là elle devint volubile : « La ville est complètement transformée durant trois semaines. Plus de 250 000 personnes, vous pensez bien ! »
« D’accord, me suis-je dit, retirons quelques zéros pour la journée de la paix. Mais ce qui m’importe c’est d’avoir eu la chance d’y participer. Une graine a été plantée. Qui sait si un jour elle ne donnera pas naissance à un arbre magnifique ? » Et j’ai gardé ce commentaire pour moi-même.

Quelques témoignages reçus

« Encore un grand merci pour cette journée tournée vers la paix et à laquelle j’ai participé en votre compagnie… un moment sublime de tendresse et de beautés venues de toutes parts, dans ce domaine magnifique. Sans parler des rencontres et de cet espoir toujours en nous de voir un jour la paix s’installer dans les cœurs, les esprits et dans notre quotidien partout dans le monde. Que ces journées qui lui sont consacrées deviennent des années paisibles à vivre pour de nombreux humains. à bientôt à la croisée des chemins. » S.

« Bravo pour cette belle initiative qui a retenti dans le cœur de beaucoup de monde. Merci à tous les organisateurs et aux propriétaires de ce lieu très agréable. » M.

« Un grand merci pour ces beaux et fluides partages, toute cette générosité à l’œuvre me touche profondément. Merci encore pour la paix et l’amour, et je me rappelle de cet extrait de prière de Saint François d’Assise : « C’est en donnant que l’on reçoit. » Alors nous pouvons nous sentir comblés ! » C.

« J’évoquerai cette journée comme une source de joie qui nous a tous abreuvé et qui pétillait dans les yeux de chacun. » M.

« Je fus heureuse de participer à cette journée de la paix. Je fus émerveillée par toute l’organisation et la fluidité dans laquelle tout s’est déroulé. Je célèbre votre entreprise et suis consciente de l’impact d’espoir et de solidarité que cela peut avoir sur notre société. Merci de l’avoir mis en œuvre et au plaisir de vous revoir. Amitié chaleureuse. » L.

« Cette journée de samedi fut vraiment un beau moment pour moi : à la fois activité « intense », mais aussi dégustation de l’ambiance paisible qui a régné sur les lieux toute la journée. » M.

« Le Domaine Arros a grandi de cette journée, comme si, chrysalide de tous les axes que nous aimerions lui donner, il est sorti de son cocon et va maintenant résonner autrement : plus fort, plus intensément, dans les directions auxquelles nous aspirions mais sans savoir si nous y arriverions. Maintenant Domaine Arros est « sur le chemin », à part entière, comme une entité avec sa propre carte d’identité. Dont le cœur est le décagone. » N. et J.

, , ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

2 Commentaires le “Montégut-Arros sous le signe de la paix”

  1. nathalie Larivé dit :

    merci pour cet article et ces photos. C’est merveilleux de voir le Domaine ainsi… et vous auriez du dormir chez nous… Nous aimerions pouvoir en faire figurer sur le site du Domaine. Pouvez-vous nous en envoyer? cordialement, Nathalie et Jacques, Domaine Arros, contact@domainearros.com

    Réponse

  2. Claire Latourrette dit :

    Bonjour à tous,
    Tenant personnellement à remercier Nathalie et Jacques d’avoir prêté leur domaine
    pour cette journée de la Paix et de leur accueil pour nous tous. Journée inoubliable
    qui reste en mon coeur. Claire

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :