Complétude attitude

8 mars 2012

Chroniques

– Le penseur amoureux –

ApollonCe matin, en déjeunant, j’ai entendu un court reportage sur les derniers développements de l’affaire des implants mammaires. La journaliste terminait sa chronique en citant le témoignage d’une jeune fille qui aurait déclaré : « Je voyais bien que je pouvais plaire, mais pour moi je n’étais pas finie. »
Je me suis dit : « Bingo ! Nous cherchons tous à dépasser nos limites, qu’elles soient réelles ou supposées, par tous les moyens, même les plus extrêmes. » N’est-ce pas là un indice sérieux qu’une quête est à l’œuvre dans l’être humain ? Qu’il est prêt à tous les sacrifices pour la compléter ? Que cette quête n’a pas de limite ?
Il serait bien cruel, au demeurant, que cette soif d’absolu existe et que l’absolu n’existe pas ou situé hors de notre portée.
« Mademoiselle ! C’est juste en dessous que cela se passe, là où personne d’autre que vous ne peut en être le témoin : dans le secret de votre cœur. »

, ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :