Prem Rawat : dans l’air du temps

7 août 2012

Prem Rawat

La paix est possible

Conférence de Prem Rawat à Sao Paulo au Brésil, le 11 avril 2012 (extraits)

Regardez le monde aujourd’hui : il y a plus de richesses qu’il n’y en a jamais eu. Il y a plus de mines de diamants, plus de mines d’or, et bien sûr les gouvernements impriment de l’argent qu’ils n’ont pas. Il y a donc aujourd’hui bien plus de richesses dans le monde que jamais auparavant. Il y a davantage de gens « instruits » sur terre qu’il n’y en a jamais eu – j’insiste sur les guillemets. Il y a plus d’informations disponibles que jamais. Et le monde est cependant plus chaotique que par le passé. Alors il faut bien que quelqu’un pose la question. Désolé si c’est moi, je préfèrerais que ce soit vous. Parce qu’à mon sens, tout le monde devrait se poser la question « Qu’est-ce qui cloche ? »

Il est dit : « Si vous voulez être riche, soyez généreux. Si vous voulez être puissant, soyez humble. Si vous voulez être fort, soyez bienveillant. Et si vous voulez être sage, soyez simple. » Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi. Personnellement, j’aime bien. Pour être riche, la question n’est pas d’entasser des richesses, car en fait c’est la générosité qui rend riche. Être généreux vous fera vous sentir riche. Ce n’est pas la complexité qui vous rend sage. Certains peuvent penser : « Je dois être sophistiqué, compliqué. » Alors ils apprennent des mots, des mots techniques, des mots compliqués, pour paraître sophistiqués. Mais ce n’est pas ça la sagesse. Pour être sage, il faut être simple. Voilà la sagesse. Si vous voulez ces qualités, c’est possible. Très possible.  Mais réfléchissez-y. Générosité, bienveillance, simplicité, gentillesse. Posez-vous une autre question : les avez-vous déjà ? Ou bien avez-vous besoin d’ingurgiter quelque créature spéciale pour devenir simple ? Non ! Vous les avez déjà. Tout comme il existe en vous la colère, la peur, les doutes, tous ces attributs que vous avez déjà, vous avez aussi la générosité, la bienveillance, la simplicité, la clarté, la compréhension, la gentillesse. Elles sont déjà là.

La question à se poser n’est pas de savoir si la générosité ou la bienveillance sont en vous. Non. La question est plutôt : que pratiquez-vous le plus ? La colère ? Dans ce cas-là, c’est ce à quoi vous allez exceller. « Boum ! », et vous voilà en colère. Si vous pratiquez la confusion, c’est ce à quoi vous deviendrez bon. Confusion instantanée. Il n’en faut pas beaucoup. « Boum ! », vous voilà confus. Peu importe de quoi il s’agit, du moment que c’est ce que vous pratiquez le plus. Car on excelle à ce que l’on pratique le plus dans sa vie. Si vous vous exercez à la clarté, elle vous viendra facilement. C’est la loi. Vous ne pouvez pas aller contre, quelque soit ce que vous pratiquez régulièrement. Si vous vous exercez à la compréhension de vous-même, vous y excellerez. Si vous vous exercez surtout à la compréhension des autres, vous y excellerez pareillement. Si vous pratiquez principalement l’autocritique, elle viendra facilement. Si c’est la critique des autres, ça vous viendra facilement aussi. Si vous pratiquez l’amour de la paix dans votre vie, vous deviendrez expert en la matière.

En voyant un autre être humain, vous devriez être en admiration. « Oh ! Un miracle, regardez : la poussière marche, parle, danse, pense. Oh ! »  Non, à la place : « Qui est-ce ? Me veut-il du mal ? En veut-il à mon portefeuille ? Est-il armé ? » Mauvaise approche. Nous devrions apprendre combien la planète sur laquelle nous vivons est belle. Ne trouvez-vous pas qu’elle est belle ? Et il n’y en  aucune autre comme celle-là aux alentours. Nulle part. Depuis un bon moment, nous avons commencé à sonder l’espace, en espérant que quelqu’un va nous dire « Bonjour ! » Mais ça n’est pas arrivé. Je ne prétends pas qu’il n’y a personne là-haut. Mais pour l’instant, on ne les a pas rencontrés. On a envoyé des sondes dans l’espace, avec des messages de sympathie en provenance de la planète Terre. Personne ne nous a adressé un SMS ou un email en retour : « J’ai bien reçu votre courrier. Comment allez-vous ? » À des milliards de milliards de milliards d’années-lumière à la ronde, devinez quoi ? On est tout seuls. Que ça nous plaise ou pas, il n’y a que nous. Dans ces circonstances, je crois qu’il serait sage de commencer à apprendre à nous entendre. Parce que c’est le seul moyen, le seul… pour qu’il soit supportable de vivre sur terre et de profiter de sa splendeur. Beaucoup de gens me disent : « Vous parlez de choses impossibles. » Je sais une chose : tous ces comportements – le vol, le meurtre, le mensonge – sont des comportements acquis. Et s’ils sont acquis, c’est qu’on nous les a inculqués. La bonne nouvelle c’est que si on a acquis ces comportements, alors on peut aussi apprendre l’émerveillement. Et comme vous avez pu le constater dans la vidéo qui vous a été projetée… J’y étais, pas le jour du tournage, mais par la suite. J’ai été invité à la prison de Dominguez et je m’y suis rendu pour parler à ces gens. Le cœur d’un être humain reste le cœur d’un être humain. Peu importe combien il y a de contamination à l’extérieur, ce cœur reste pur. C’est tout simplement un dispositif génial. Génial. Le cœur de l’être humain ne peut jamais être contaminé. Et grâce à ce dispositif, l’espoir existe. Il sera toujours là. Et cela commence avec chacun d’entre nous qui sommes ici : une lampe à la fois.

, , ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

2 Commentaires le “Prem Rawat : dans l’air du temps”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :